Conte

Conte « Un jour comme un autre »

11 novembre 2018
Bon mon psy m’a dit que ça serait une bonne idée de tenir un journal, donc le voici :

C’était un jour comme un autre, un jour comment ? Vous me direz, Bah, je me lève, je bois un verre de jus d’orange avec une tartine au beurre, puis je me lave les dents et m’habille, puis je pars à mon travail au Site-[Données Supprimées], Ah ! Je ne vous l’avais pas dit ? Je travaille pour une société secrète, mais ce n’est pas important. Arrivant au travail je me rends à mon bureau, il est assez petit, avec un bureau vieilli par les années et un murs griffé par un quelconque SCP, bref, je me fais un café et le savoure puis commence le travail, aujourd’hui il y’a un test sur SCP-[Données Supprimées], ça promet d’être intéressant, j’allume mon ordinateur et je consultes mes mails, rien de bien important, une demande d’aide pour une expérience, une annonce de mise en rentraite et une promot- mais attendez, c’est moi que on a promu !

Quelque heures plus tard

Ma journée vient de finir, c’était une bonne journée, j’ai été promu au niveaux 3 et j’ai un meilleur salaire, je rentre donc dans mon 3 pièce, caresse mon chat, mange un rapide repas composé d’un plat de pate et de sauce tomate, puis je vais me coucher en me disant que je fais le meilleur boulot du monde.

12 novembre 2018

Aujourd’hui je me suis fait des pancake au petit déjeuner pour « fêter » ma promotion, je pars au travailler, mais avant je vais caresser mon chat mais je le trouve pas, je n’y fais pas trop attention.
Arrivant dans mon nouveau bureau, je me sens bien, il est propre, adieu le vieux bureau et les griffures ! Aujourd’hui rien de spécial de prévu, sauf de la paperasse. Vers midi je finis cette paperasse et va prendre un repas bien mérité, mais en me rendant à la cantine, il me semble voir les néons du couloir s’éteindre soudainement, mais personne ne semble rien remarquer alors que le couloir est bondé, étrange. Après ce bon repas, je suis retourné travailler mais étrangement, je n’ai vu personne dans les couloirs.

Quelque heures plus tard

Je suis de retour chez moi et mon chat est toujours pas là, mais il y’a pire, je suis allez voir les voisins pour voir s’ils n’avaient pas vu mon chat et ils m’ont répondu « non, vous n’avez pas de chat ». J’ai été choqué par cette réponse et je suis retourné chez moi, quelque peu bouleversé, ne trouvant ni gamelle, ni croquette, je me dis que j’imagine peut-être des choses et que peut être le stress du travail me faire voir des choses qui n’existe pas, j’irai voir un médecin demain, pour le moment je vais dormir.
13 novembre 2018

En me levant j’ai eu une impression étrange, en effet j’ai eu l’impression de pas être chez moi et surtout je trouve plus mes affaires, où est passé mon badge de la fondation ? Et pourquoi je suis dans un studio ? Et surtout où est mon chat ?
A suivre.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License