Lekter 8

Il fallait qu'il monte de la cave ces horribles tableaux ; s'il lui restait une chance de décorer les murs de façon convenable, c'était forcément bon à prendre. Avidan attrapa le chiffon sur le plan de travail et fit mine de nettoyer les poignées des tiroirs, histoire de paraître actif. L'image du patron était très importante pour les clients.

Enfin, c'était un bien grand mot. Cу́кov traînait dans un coin, réfléchissant sans doute à un moyen de rester le plus longtemps possible en consommant le moins, Lucie descendait sa sixième bière en quinze minutes les pieds sur la banquette d'à côté, et le vieux agressait un cahier jauni avec sa plume de paon.

Un observateur normal aurait eu pitié du pauvre tenancier, mais Avidan ne pouvait que se féliciter d'être propriétaire du bar de référence des mercenaires de Primordial. Dommage qu'extérieurement ils ressemblent plus à un tas de clochards qu'aux excellents clients qu'ils étaient.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License